Livraison / retour gratuits à partir de 90€ d'achat

0

Votre panier est vide

Portraits ANGARDE - Rym Trabelsi, co-fondatrice de Clothparency

novembre 23, 2018

Portraits ANGARDE - Rym Trabelsi, co-fondatrice de Clothparency

Chaque mois, ANGARDE rencontre des personnes inspirantes et inspirées. Des acteurs du changement qui, par leurs idées,essaient de faire bouger les lignes pour une consommation plus responsable, plus transparente et qui a plus de sens.


Cette semaine, on a pris un café avec Rym Trabelsi, co-fondatrice de Clothparency. L’oeil qui brille, le rire communicatif, elle nous parle de son parcours et de son engagement pour la mode éthique.


La question “Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ?”

J’ai 25 ans et je suis ingénieure agronome. Quand j’étais petite, je me disais qu’il y avait
des choses qui n’allait pas dans notre société : pauvreté, impact de la nourriture sur
notre santé et sur l’environnement… J’ai choisi de devenir ingénieure agronome pour
comprendre comment fonctionnent les entreprises, comment protéger la planète et ainsi essayer de faire changer les choses ! (En école d’ingénieur, on apprenait à
comprendre qui il y avait derrière les produits qu’on achète tous les jours, que ce soit une carotte, une boîte de raviolis ou encore un t-shirt en coton.)


Tu faisais quoi avant ?

Toujours avec ce même objectif d’essayer de faire changer les choses, j’ai testé plusieurs
métiers. Recherche en changement climatique, qualité et développement durable dans un
grand groupe de distribution et consultante en stratégie de développement durable. Lors
de cette dernière expérience, j’ai eu l’occasion de travailler pour des groupes d’enseignes
de mode. Je les aidais à identifier les fournisseurs où il y avait des risques sociaux et
environnementaux élevés et à mettre en place des plans d’actions pour réduire ces risques.


Ca a été quoi ton déclic ?

Avec Marguerite [co-fondatrice de Clothparency et son associée, NDLR] on travaillait sur un appel à projet « mode responsable ». J’ai été bouleversée lorsque j’ai découvert ce qu’il pouvait y avoir derrière un vêtement. On n’y pense pas forcément, mais quand on voit toutes les étapes de production, on comprend qu’un t-shirt à 5 euros, c’est pas normal. Lorsqu’on achète un jean, il y a des risques qu’il ait été confectionné par des enfants par exemple, ou encore que cette production ait pollué les eaux de tout un village…
Avec Marguerite, on s’est dit qu’on ne voulait plus participer à ça.

Puis on a commencé à agir comme des « détectives de la mode » : on allait vérifier les engagements des marques, vérifier si ce qu’elles disaient était du greenwashing ou non mais surtout identifier les marques qui produisent de manière responsable. On s’est dit que ce serait bien qu’il y ait un outil qui puisse nous permettre d’obtenir ces informations en un clic. Alors on a décidé de le créer !


Clothparency, c’est quoi ?

Clothparency, c’est une start-up qui veut révolutionner la manière dont on achète des
vêtements. Aujourd’hui, en tant que consommateurs, nous n’avons pas les bonnes
informations pour acheter des vêtements de manière responsable. Pas suffisamment
d’informations pour savoir quels vêtements respectent la planète, ont été faits dans des
bonnes conditions de travail, ont permis la création d’emploi…
Avec Marguerite, on a donc fondé Clothparency pour aider les consommateurs à acheter des vêtements respectueux de l’Homme et del’Environnement. Clothparency développe un algorithme de notation qui évalue les
vêtements de plus de 5000 marques selon plusieurs critères d’éco-responsabilité.



Si je veux utiliser ton service, ça marche comment ?

Tu trouves un vêtement qui te plait – dans le magasin de ton choix, de la marque de ton
Choix - et en un clic depuis notre application mobile tu peux connaître la note
d’éco-responsabilité de Clothparency sur ce vêtement. On donne aussi des informations
plus détaillées sur l’impact sur plusieurs critères comme le changement climatique,
l’impact sur l’eau, les conditions de travail, la toxicité, le maintien du savoir-faire ou
encore le bien-être animal.

Si jamais le vêtement est mal noté, on peut te suggérer des vêtements de même style, même gamme de prix mais bien sûr mieux notés.
Grâce à ce système : on aide les consommateurs à acheter de manière éclairée et à
privilégier les vêtements écoresponsables. Indirectement, les consommateurs
soutiennent alors les marques qui font le choix de concevoir et produire de manière
écoresponsable. Les consommateurs incitent les autres marques : c’est le cercle vertueux
pour rendre le secteur de la mode plus responsable !

C’est qui ton “role model” ?

Je suis toujours admirative des personnalités qui s’engagent pleines de convictions et de
courage dans une cause au risque de paraître idéaliste ! J’ai lu le livre d’Aymeric Caron
– Utopia XXI – où il montre les absurdités de notre société et propose un modèle de
société régit selon des règles qui respectent à la fois l’être humain, la planète et les
animaux. Lorsque ses détracteurs le disent fou, utopiste ou pas assez
pragmatique, il leur répond que c’est le modèle actuel qui est utopiste car il repose sur
des règles économiques non raisonnables.


Qu’est-ce que tu aimerais que les gens comprennent/sachent plus que tout ?

J’aimerais que les gens comprennent le pouvoir qu’ils ont entre les mains à chaque fois
qu’ils achètent un produit. En achetant un produit, on soutient une marque, une industrie,
un chef d’entreprise, des employés, des familles. Lorsque l’on veut que ça change, quand
les actions des marques nous choquent, arrêter d’acheter c’est alors le meilleur moyen de
faire que ça change.


Tu t’habilles où toi pour être éthique?

J’achète un maximum en seconde main : dans des vides dressing ou chez Emmaüs par exemple. En plus de proposer des vêtements à des prix abordables et à faible impact environnemental, Emmaüs permet l’insertion de populations en situation de précarité. Après, j’ai plusieurs paires de VEJA (j’adore ces sneakers !) et des sweats le slip français. Mon prochain achat sera certainement une robe de la marque Gaëlle Constantini, faite à partir de rideaux récupérés avant de partir à la déchèterie !


Et pour finir sur une note poétique, c’est quoi ta citation préférée?

« Je ne suis pas, messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce
monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère. Remarquez-le bien, messieurs, je ne dis pas diminuer, amoindrir, limiter, circonscrire, je dis détruire. La misère est une maladie du corps social comme la lèpre était une maladie du corps humain ; la misère peut disparaître comme la lèpre a disparu. »


Je trouve que le discours sur la misère de Victor Hugo est le plus beau discours qui n’a
jamais été prononcé. Et c’est d’autant plus beau, qu’il a été fait en 1849 et qu’il s’applique toujours très bien à notre époque.


***

Vous avez aimé cette interview ? Rendez-vous le mois prochain pour découvrir un nouveau portrait ANGARDE.


Si vous connaissez votre pointure:

Choisissez votre pointure habituelle. Si vous êtes entre 2 pointures, choisissez celle en dessous.

Si vous hésitez encore:

Pour vous aider à déterminer de la façon la plus juste possible votre pointure ANGARDE, on a développé pour vous le pédimètre ANGARDE !

On calcule sa pointure toujours jusqu’à l’orteil le plus long, et on vérifie avec l'autre pied.

Vous êtes prêt ? Alors c'est parti... Nous avons créé pour vous le pédimètre ANGARDE pour vous aider à choisir !

Pour cela: vous devez imprimer ce périmètre à 100%, taille réelle, sans réajustement.

 

(IMPRIMER ICI)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau d'équivalences:

FEMMES POINTURE UE POINTURE GB POINTURE US
35 2,5 4,5
36 3,5 5
37 4 5,5
38 5 6,5
39 5,5 7,5
40 6 8
HOMMES POINTURE UE POINTURE GB POINTURE US
39 5,5 6
40 6,5 7
41 7,5 8
42 8 8,5
43 9 9,5
44 9,5 10
45 10,5 11
46 11 11,5

Livraisons et retours gratuits en France métropolitaine

Vous avez toujours des doutes quant à la taille à commander ? Aucun problème. Vous avez 15 jours pour nous retourner votre paire et jusqu'au 30 janvier pour nous retourner les modèles en pré-commande. Les retours sont gratuits en France Métropolitaine.

Pour plus d'informations, voir « Livraison et Retour »