5 jours pour essayer avant d'acheter avec

5 jours pour essayer avant d'acheter avec

Shopping Cart

Votre panier est vide

RETOURS GRATUITS ET POSSIBLES JUSQU'AU 31 JANVIER

chez Angarde, on utilise des matériaux upcyclés pour nos produits

L’upcycling vous offre une nouvelle manière de consommer

L’upcycling, appelé surcyclage en français, correspond à la revalorisation d’un produit ou d’une matière pour lui donner une nouvelle utilité. Ce phénomène est un recyclage par le haut : avec l’upcycling, le but est d’améliorer la qualité du produit final.

Publié le

Chaque année, les Européens jettent 4 millions de tonnes de vêtements. La grande majorité d’entre eux finissent en décharge ou sont incinérés. Pourtant, l’industrie de la mode est déjà la deuxième industrie la plus polluante. Elle génère 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre tous les ans.

Les vêtements sont polluants à fabriquer, et ils ont une durée de vie très courte dans nos placards. Pour contrer cette tendance polluante, des marques de slow fashion, mais aussi des créateurs et créatrices indépendant.es et des particuliers, se sont lancés dans l’upcycling. Chez Angarde, le cuir de nos sneakers est fait à partir de déchets végétaux comme des feuilles d’ananas ou du marc de raisin ! Les feuilles d’ananas non utilisées et le marc de raisin sont récupérés et transformés pour sublimer vos chaussures.

Des ceintures faites en pneus usagés, des jupes à partir de chutes de tissus, des vieilles chemises qui deviennent de jolis pyjamas… L’upcycling permet de créer de nouveaux vêtements d’une manière originale. On vous propose de revenir sur cette tendance.

Mais, qu’est-ce que l’upcycling ?

L’upcycling, appelé surcyclage en français, correspond à la revalorisation d’un produit ou d’une matière pour lui donner une nouvelle utilité. Ce phénomène est un recyclage par le haut. Avec le recyclage classique, les techniciens ont recours à un procédé industriel qui récupère les matières réutilisables. À la fin, le produit obtenu peut êtremoins qualitatif que le premier. Avec l’upcycling, le but est d’améliorer la qualité du produit final.

Le premier à avoir utilisé ce terme est l'architecte d'intérieur allemand Reiner Pilz qui insiste sur l'apport qualitatif du surcyclage.

L’intérêt croissant pour le surcyclage est surtout visible chez les jeunes. 31% des jeunes français ont déjà acheté au moins un produit upcyclé, et ce chiffre tend à augmenter.

Les enseignes pratiquant l’upcycling mettent en avant le modèle d’une consommation réfléchie. Angarde s’inscrit dans cette démarche. Nous vendons nos produits sans pousser à la surconsommation. Le but est de vous proposer un achat durable et raisonné, d’un produit que vous utiliserez avec plaisir pendant des années !

 

Description de l'image

En réalité, c’est une pratique qui existe depuis longtemps dans de nombreux pays en voie de développement. Par manque de moyens, les populations les plus pauvres ont souvent modifié des objets pour les utiliser d’une autre façon.

Pourquoi devrions-nous nous tourner vers l’upcycling ?

Les avantages de l’upcycling sont nombreux. D’abord, pour les consommateurs et consommatrices, c’est une alternative à la fast fashion et à tous les impacts négatifs qu’elle engendre (pollution, conditions de travail indécentes, consommation excessive en eau…) !

Le surcyclage permet d’ajouter un nouveau cycle à la vie des produits. Il lutte contre le gaspillage, et notamment le gaspillage vestimentaire et limite la création de nouveaux déchets. C’est bon pour la planète !

L’upcycling s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire. Ce concept utilise des déchets ou des objets qui ont vocation à devenir des déchets pour créer de nouvelles pièces. Des déchets sont évités et le producteur du nouvel objet n’a pas besoin d’aller chercher de nouvelles matières premières. En évitant tout ce processus de production, le fabricant fait des économies d’énergie. Côté environnement, c’est toute une étape de fabrication polluante qui est évitée !

En plus, l’upcycling permet la création de pièces originales, et parfois même uniques.

Où se procurer des pièces issus de l’upcycling ?

De plus en plus de marques s’engagent dans l’upcycling, soit en se spécialisant dans ce concept, soit en créant au moins quelques unes de leurs pièces par ce procédé. Les créateurs et créatrices se sont aussi emparés du sujet et ne manquent pas d'idées pour donner une nouvelle vie à tout type d’objet. Et, sur Internet, il est possible de voir des vidéos et des tutos pour upcycler certains objets de chez soi.

En France, Maison Alfa, Maison Cléo, Paris REmade, Refunk, Les Récupérables, Fantôme ou encore La Vie est Belt font partie des leaders dans l’upcycling.

Marine Serre

La créatrice Marine Serre est une des références en la matière. Pour sa collection printemps-été 2022, elle crée une collection « Fichu pour Fichu » dans laquelle elle utilise des nappes et des torchons pour en faire de nouvelles pièces vestimentaires. Avant cela, la créatrice avait déjà utilisé d’anciens ballons de gymnastique pour en faire des sacs.

La maison Fantôme

La maison Fantôme, elle, utilise d’anciennes chambres à air de vélos pour en faire des sacs. La Vie est Belt créée de nouveaux accessoires et des ceintures à partir de pneus de vélos usagers et de lances à incendie. D’autres enseignes utilisent des chutes de tissus d’autres marques ou d’anciens vêtements pour leur création.

Et bien sûr, vous pouvez vous procurer des baskets avec des matériaux upcyclés chez Angarde ! Pour que nos sneakers soient vegan,, on a décidé de se tourner vers du “cuir” en marc de raisin, en cactus et en ananas upcyclé. C’est simple, le marc de raisin et les feuilles d’ananas ne sont pas utilisés en agriculture ou viticulture. La culture de cactus ne demande ni eau, ni pesticide. Une fois transformés, nous obtenons des sneakers esthétiques, durables et faciles à entretenir.

L’upcycling peut aussi se faire chez vous !

Sur Internet, des sites et des créateurs et créatrices de contenus se sont spécialisés dans le surcyclage. D’un côté, ils vendent leurs productions, et de l’autre, ils proposent des tutoriels et DIY (Do It Yourself) pour que les amateurs et amatrices puissent eux-mêmes upcycler avec ce qu’ils trouvent chez eux.

L’upcycling peut se faire à partir de n’importe quel objet et pour créer n’importe quel autre objet ! Les possibilités sont nombreuses. Le plus important, c’est d’avoir de l’imagination.

Le saviez-vous ? : L’upcycling ne concerne pas que le secteur de la mode

C’est un procédé qui est utilisé dans le secteur textile, mais pas que ! De nombreux domaines créatifs font travailler leur imagination pour upcycler d’anciens objets devenus inutiles.

C’est le cas de l’entreprise française Bâtho. Pour donner une seconde vie à de vieux bateaux, la startup les transforme en agréables nouveaux logements.

Même le secteur de l’alimentation connaît ses références d’upcycling. En 2018, l’entreprise Résurrection voit le jour. Elle fabrique des gâteaux apéritifs à partir de résidus de malt. Et, la startup Rubies in the Rubble crée des condiments avec des fruits et légumes trop « imparfaits » pour la grande distribution.

Côté décoration, vous pouvez embellir vos intérieurs avec les objets de Septembres et de La Tête dans les nuages. Ce dernier crée des poufs à partir de bâches publicitaires et de montgolfières. Pour l’entreprise Septembres, ce sont des bougies, des verres et des lampes qui sont fabriquées à partir de bouteilles de vin vides.



Liquid error: Could not find asset snippets/swym-custom.liquid